Sexe bdsm le sexe japonais

02/05/2018

Mature porno cartoon sex xxx

Comments Off on Sexe bdsm le sexe japonais


sexe bdsm le sexe japonais

.

Film sexe intention pipe sexe

Casting BDSM brutal pour une teen Scène fétichiste et BDSM Des filles asiatiques dans une scène soft de BDSM Une belle cochonne qui aime le BDSM La vie dans la tourmente BDSM Une asiatique dans une séance de BDSM Une scène de BDSM bien hard Une beauté soumise dans une scène BDSM bien hard Orgie BDSM et sodomie Sexe BDSM avec une rousse BDSM avec une femme de ménage hentai vraiment résistante Trio hardcore en BDSM Teen BDSM en webcam Le BDSM lesbien ultime Un film porno avec des amateurs japonais 1: Du BDSM comme jamais auparavant Fête dans le donjon 1: Scène gay et BDSM classique Le chantage mène a une séance coquine de BDSM J'essaie le BDSM Deux brunes dans une orgie BDSM Tout est sensitif, cérébral, et n'oublions pas que le cerveau est notre principal organe sexuel.

L'attacheur agit, et "écoute" la réaction de l'attachée. Phil insiste sur ce travail d'écoute — écoute de la sécurité, il y reviendra, et du plaisir. On caresse la femme au passage, on la pince, des cordes viennent frotter son clitoris, etc. Certaines femmes peuvent hurler de jouissance sans s'en rendre compte. Et d'autres se sont même découvertes femme-fontaine… Lors de ces séances, Phil fait place à "l'improvisation", c'est-à-dire à l'adaptation qu'il opère selon le feeling qui s'établit entre lui et l'attachée.

Tout pour concourir au plaisir de celle-ci. Chaque personne est différente: Les hommes aussi aiment se faire attacher. Dr Phil donne deux fois par mois des cours à Montreuil où un ami photographe, Laurent Benaïm, a la gentillesse de mettre à sa disposition son grand studio. Il propose, à la demande, des stages en province. Des séances entre deux et quatre heures, soit en initiation, soit en perfectionnement. Tout d'abord, Phil essaie face à de nouveaux élèves de "rectifier des choses".

Il leur apprend l'historique du kinbaku, puis le vocabulaire, enfin sa philosophie. On n'est pas dans l'attache mécanique, mais d'attache compréhensive, tournée vers l'autre.

Dr Phil parle ensuite d'anatomie, de sécurité, éléments fondamentaux sans lesquels le kinbaku est impossible. Ce que les gens peuvent voir sur Internet n'est pas immédiatement réalisable: Phil entend chaque semaine parler d'accidents de bondage en provenance de néophytes qui se sont achetés des cordes, n'ont aucun savoir-faire, et ont blessé involontairement leur partenaire.

Il est arrivé à Phil d'éliminer des élèves pour des raisons psychologiques, parce qu'ils lui semblaient potentiellement violents ou border line, ou parce qu'ils montraient une addiction pour l'alcool et la drogue. Une règle de base que Phil martèle: Il s'est mis en colère plusieurs fois à cause de cela, et a éjecté plusieurs personnes. Enfin, dernier élément plus souriant, il lui est arrivé d'avoir quelques élèves peu doués deux mains gauches, comme on dit , et qu'il n'a pas pu mener sur les chemins du bondage.

L'un d'entre eux n'avait aucune mémoire visuelle et oubliait ce qu'il avait appris. Mais rassurons-nous , il paraît que c'est très rare. Cependant, comme partout, il faut être doué. En musique comme en kinbaku, n'est pas Mozart qui veut. C'est vrai que quand il voit un attacheur les bras tendus, il sait que cet attacheur n'est pas à l'aise, avec les cordes ou sa partenaire. Il faut une musicalité, une harmonie, une chorégraphie sensuelle. Phil aime bien faire un parallèle entre le kinbaku et le tango: La sécurité, avant tout.

La sécurité est constamment présente à l'esprit de Dr Phil, et elle doit être le souci constant aussi bien des néophytes que des experts de son niveau. Il conseille d'abord d'avoir toujours à portée de main mais suffisamment éloigné de l'attachée, bien sûr un objet coupant, canif ou autre: Autre recommandation, le safeword mot convenu entre les deux partenaires, qui doit immédiatement mettre fin à la séance. Evidemment, si la partenaire est bâillonnée, elle ne pourra pas s'exprimer.

Dr Phil conseille de placer à intervalles réguliers son doigt sur la paume d'une des mains de l'attachée: Mais les jeux avec bâillons ne sont pas à recommander pour les débutants. Et puis, le kinbaku apprend à attacher rapidement, mais aussi à détacher rapidement!

Enfin, il ne faut pas serrer: Le kinbaku est un long apprentissage, et répond à des règles, à des figures. Il est vrai que chacun pourra libérer ses instincts créatifs en ce domaine, mais il faudra posséder les techniques de base. A un moment donné, l'élève déjà fort évolué va "dépasser la technique" pour entrer dans une pratique quasiment instinctive.

En combien de temps un néophyte peut-il être "opérationnel"? En partant de zéro, un débutant, au bout d'une petite vingtaine d'heures, commencera à pouvoir faire des choses très intéressantes. Vingtaine d'heures de cours, et du travail personnel! Il le dit à ses élèves: En ce qui concerne Phil, il effectue entre et heures de bondage par mois, cours, shows et entraînement personnel compris!

Les cordes sont évidemment d'une importance cruciale. Chez les Japonais, les cordes sont toujours naturelles, ce qui différencie le kinbaku du bondage anglo-saxon, ou "western bondage". En japonais, le mot chanvre n'existe pas.

Et une corde de chanvre n'existe pas au Japon. Il n'y a que des cordes de jute. Elles sont naturelles, donc, et si elles sont teintes, c'est pour des raisons purement spectaculaires, pour les shows.

Il y a des corderies spécialisées, une d'entre elles à Osaka, et Phil importe des cordes qu'il prête ou qu'il vend à ses élèves. Il prend grand soin de ses propres cordes.

Elles doivent être entretenues, solides — imagine-t-on qu'une corde se rompe pendant une suspension? Dans la tradition, la longueur d'une corde doit être de trois fois et demie l'envergure du bondageur.

Chez les Japonais, gens de petite taille, on arrive à des cordes de sept mètres. En Occident, on arrive à des longueurs entre huit et neuf mètres de long. Plus long ne servirait à rien, si ce n'est à avoir des mètres de cordes inutilisés, une fois le bondage terminé.

C'est d'ailleurs une sorte de test: Pour terminer, une anecdote de Dr Phil. De la part de:. Voir les vidéos associées à cet article. Bondage japonais du martial à l'érotique par Dr Phil.

Bondage japonais - Les originesune interview de Dr Phil. Regarder la jouissance de l'autre. DuBois dont on fait les godes. Vive le Québec libéré! Une bonne pipe est une pipe gourmande. Jeux avec boules de geisha. Plaisirs des bijoux d'anus. Footjob ou la branlette avec les pieds. Comme on connaît ses seins On les dés honore. Le fist fucking est-il raisonnable? Positions pour la fellation. La voiture, lieu de désirs. Le goût des femmes rondes. Pratique du gode ceinture.

L'art de la pose obscène.




sexe bdsm le sexe japonais

Des amateurs font du BDSM anal Sextape d'un couple japonais qui baise Une scène BDSM très chaude Une noire fait du BDSM Une scène BDSM extrême 1: Un BDSM amateur Du sexe BDSM avec une soumise Aventure BDSM complètement dingue Casting BDSM brutal pour une teen Scène fétichiste et BDSM Des filles asiatiques dans une scène soft de BDSM Une belle cochonne qui aime le BDSM La vie dans la tourmente BDSM Une asiatique dans une séance de BDSM Une scène de BDSM bien hard Une beauté soumise dans une scène BDSM bien hard Orgie BDSM et sodomie Sexe BDSM avec une rousse BDSM avec une femme de ménage hentai vraiment résistante Trio hardcore en BDSM Teen BDSM en webcam Le kinbaku est un rapport émotionnel entre la personne qui attache et celle qui est attachée.

L'attacheur doit agir rapidement, et faire prendre conscience qu'il a du pouvoir sur l'attachée. On ne voit jamais une araignée prendre sa proie avec lenteur. La corde n'est qu'un outil: Ainsi la personne attachée se place- t-elle entre les mains de l'attacheur, et s'abandonne complètement. Rapidité du geste, mais paradoxalement lenteur établissement de la figure. Il ne doit pas y avoir de brutalité. Gestes caressants, mais fermes. En fait, il y a une sorte de rythme qui s'installe tout au long de la séance.

Y a-t-il un kinbaku en soi, ou fait-il partie du BDSM? Quel est le plaisir de celui qui attache, et de celle qui est attachée? D'abord, c'est évident, Phil éprouve toujours le même plaisir à attacher. Une séance est pour lui un "acte amoureux", à la fois cérébral et physique: Quant au plaisir de la femme, il est non seulement "planant", mais encore il se traduit par une excitation sexuelle qui peut se traduire par un orgasme, sans qu'il y ait pour autant de rapport sexuel.

Tout est sensitif, cérébral, et n'oublions pas que le cerveau est notre principal organe sexuel. L'attacheur agit, et "écoute" la réaction de l'attachée.

Phil insiste sur ce travail d'écoute — écoute de la sécurité, il y reviendra, et du plaisir. On caresse la femme au passage, on la pince, des cordes viennent frotter son clitoris, etc.

Certaines femmes peuvent hurler de jouissance sans s'en rendre compte. Et d'autres se sont même découvertes femme-fontaine… Lors de ces séances, Phil fait place à "l'improvisation", c'est-à-dire à l'adaptation qu'il opère selon le feeling qui s'établit entre lui et l'attachée.

Tout pour concourir au plaisir de celle-ci. Chaque personne est différente: Les hommes aussi aiment se faire attacher. Dr Phil donne deux fois par mois des cours à Montreuil où un ami photographe, Laurent Benaïm, a la gentillesse de mettre à sa disposition son grand studio.

Il propose, à la demande, des stages en province. Des séances entre deux et quatre heures, soit en initiation, soit en perfectionnement. Tout d'abord, Phil essaie face à de nouveaux élèves de "rectifier des choses". Il leur apprend l'historique du kinbaku, puis le vocabulaire, enfin sa philosophie.

On n'est pas dans l'attache mécanique, mais d'attache compréhensive, tournée vers l'autre. Dr Phil parle ensuite d'anatomie, de sécurité, éléments fondamentaux sans lesquels le kinbaku est impossible. Ce que les gens peuvent voir sur Internet n'est pas immédiatement réalisable: Phil entend chaque semaine parler d'accidents de bondage en provenance de néophytes qui se sont achetés des cordes, n'ont aucun savoir-faire, et ont blessé involontairement leur partenaire.

Il est arrivé à Phil d'éliminer des élèves pour des raisons psychologiques, parce qu'ils lui semblaient potentiellement violents ou border line, ou parce qu'ils montraient une addiction pour l'alcool et la drogue.

Une règle de base que Phil martèle: Il s'est mis en colère plusieurs fois à cause de cela, et a éjecté plusieurs personnes. Enfin, dernier élément plus souriant, il lui est arrivé d'avoir quelques élèves peu doués deux mains gauches, comme on dit , et qu'il n'a pas pu mener sur les chemins du bondage.

L'un d'entre eux n'avait aucune mémoire visuelle et oubliait ce qu'il avait appris. Mais rassurons-nous , il paraît que c'est très rare. Cependant, comme partout, il faut être doué. En musique comme en kinbaku, n'est pas Mozart qui veut. C'est vrai que quand il voit un attacheur les bras tendus, il sait que cet attacheur n'est pas à l'aise, avec les cordes ou sa partenaire. Il faut une musicalité, une harmonie, une chorégraphie sensuelle. Phil aime bien faire un parallèle entre le kinbaku et le tango: La sécurité, avant tout.

La sécurité est constamment présente à l'esprit de Dr Phil, et elle doit être le souci constant aussi bien des néophytes que des experts de son niveau. Il conseille d'abord d'avoir toujours à portée de main mais suffisamment éloigné de l'attachée, bien sûr un objet coupant, canif ou autre: Autre recommandation, le safeword mot convenu entre les deux partenaires, qui doit immédiatement mettre fin à la séance.

Evidemment, si la partenaire est bâillonnée, elle ne pourra pas s'exprimer. Dr Phil conseille de placer à intervalles réguliers son doigt sur la paume d'une des mains de l'attachée: Mais les jeux avec bâillons ne sont pas à recommander pour les débutants.

Et puis, le kinbaku apprend à attacher rapidement, mais aussi à détacher rapidement! Enfin, il ne faut pas serrer: Le kinbaku est un long apprentissage, et répond à des règles, à des figures. Il est vrai que chacun pourra libérer ses instincts créatifs en ce domaine, mais il faudra posséder les techniques de base.

A un moment donné, l'élève déjà fort évolué va "dépasser la technique" pour entrer dans une pratique quasiment instinctive. En combien de temps un néophyte peut-il être "opérationnel"? En partant de zéro, un débutant, au bout d'une petite vingtaine d'heures, commencera à pouvoir faire des choses très intéressantes. Vingtaine d'heures de cours, et du travail personnel! Il le dit à ses élèves: En ce qui concerne Phil, il effectue entre et heures de bondage par mois, cours, shows et entraînement personnel compris!

Les cordes sont évidemment d'une importance cruciale. Chez les Japonais, les cordes sont toujours naturelles, ce qui différencie le kinbaku du bondage anglo-saxon, ou "western bondage". En japonais, le mot chanvre n'existe pas. Et une corde de chanvre n'existe pas au Japon. Il n'y a que des cordes de jute. Elles sont naturelles, donc, et si elles sont teintes, c'est pour des raisons purement spectaculaires, pour les shows. Il y a des corderies spécialisées, une d'entre elles à Osaka, et Phil importe des cordes qu'il prête ou qu'il vend à ses élèves.

Il prend grand soin de ses propres cordes. Elles doivent être entretenues, solides — imagine-t-on qu'une corde se rompe pendant une suspension? Dans la tradition, la longueur d'une corde doit être de trois fois et demie l'envergure du bondageur. Chez les Japonais, gens de petite taille, on arrive à des cordes de sept mètres. En Occident, on arrive à des longueurs entre huit et neuf mètres de long.

Plus long ne servirait à rien, si ce n'est à avoir des mètres de cordes inutilisés, une fois le bondage terminé. C'est d'ailleurs une sorte de test: Pour terminer, une anecdote de Dr Phil. De la part de:. Voir les vidéos associées à cet article. Bondage japonais du martial à l'érotique par Dr Phil. Bondage japonais - Les originesune interview de Dr Phil.


Une asiatique dans une séance de BDSM Une scène de BDSM bien hard Une beauté soumise dans une scène BDSM bien hard Orgie BDSM et sodomie Sexe BDSM avec une rousse BDSM avec une femme de ménage hentai vraiment résistante Trio hardcore en BDSM Teen BDSM en webcam Le BDSM lesbien ultime Un film porno avec des amateurs japonais 1: Du BDSM comme jamais auparavant Fête dans le donjon 1: Scène gay et BDSM classique Le chantage mène a une séance coquine de BDSM J'essaie le BDSM Deux brunes dans une orgie BDSM BDSM avec quatre salopes en public Wendy la salope BDSM Plantureuse hentai japonais suce grosse bite Annoncez-vous ici Contact Webmasters Compte: Login S'inscrire Mobile Version.

On a même vu une représentation de femme enceinte attachée, pendue par les pieds et battue par son mari. Le bondage est alors une sorte de viol conjugal, et un élément punitif. Puis la guerre sino-japonaise et la deuxième guerre mondiale ont été cause d'autres soucis que le kinbaku… A la fin de la deuxième guerre mondiale, l'occupation américaine a vu la prolifération de "bordels", les premiers nawashis "artistes des cordes" officiant alors, créant même le Kitan club.

Ils attachaient des prostituées, des femmes, réalisant des sortes de shows. Le bondage est vraiment réservé aux "maisons closes", qui se nommaient alors curieusement bains turcs , jusqu'à ce que l'ambassade de Turquie émette une protestation! Maintenant, cela s'appelle un soapland … Ces clubs utilisent les services de soumises professionnelles qu'on peut attacher, ou de dominatrices.

Dans tous les clubs que nous appellerons "libertins", ou fetish SM, il y a un espace bondage. Dr Phil est un des élèves de Osada Steve, qu'il va voir tous les ans au Japon. Phil est 5ème Kyu, alors qu'il y en a 9, grade auquel on atteint le stade de Nawashi.

Peu de gens au monde peuvent se prétendre Nawashi: Phil a eu le goût d'attacher les femmes grâce à une revue lue dans sa jeunesse, et sans obligatoirement y accoler du SM pur et dur.

Au gré de ses rencontres féminines, Phil a pu développer son goût et son art. Puis, ses déplacements professionnels ingénierie électrique l'amènent à faire escale à Tokyo, escales bien vite prolongées, qui lui permettent d'observer le bondage japonais.

Depuis qu'il a épousé Claudie, en , ils vont au Japon régulièrement. Dr Phil y prend des cours et s'y perfectionne. Il faut en effet de l'expérience: Sans parler des maîtres japonais, qui ont 70 ans et plus. Phil travaille sur des thèmes issus de la pratique ancestrale du Bondage Japonais. Par exemple, on attachait jadis les prisonniers à genoux, assis sur ses talons position du Seiza.

Phil aime le travail au sol Newaza , et l'on manipule la personne attachée uniquement au sol ou partiellement suspendue, une grande partie du corps restant de toute façon au contact avec le sol. Après deuxième thème , la position debout, sans forcément de suspension là aussi, et enfin les suspensions elles-mêmes, spectaculaires et très esthétiques. Les Japonais ont toujours été très attentifs à l'esthétique, que ce soit dans les compositions florales, les jardins, les vêtements ou encore les oriflammes des seigneurs féodaux ; elle se retrouve dans le kinbaku.

Dans l'établissement d'un bondage figurent les carrés, les losanges. Le bondage doit être rapide, efficace, et beau. Le rapport entre l'attacheur et l'attachée. Le kinbaku est un rapport émotionnel entre la personne qui attache et celle qui est attachée. L'attacheur doit agir rapidement, et faire prendre conscience qu'il a du pouvoir sur l'attachée. On ne voit jamais une araignée prendre sa proie avec lenteur.

La corde n'est qu'un outil: Ainsi la personne attachée se place- t-elle entre les mains de l'attacheur, et s'abandonne complètement.

Rapidité du geste, mais paradoxalement lenteur établissement de la figure. Il ne doit pas y avoir de brutalité. Gestes caressants, mais fermes. En fait, il y a une sorte de rythme qui s'installe tout au long de la séance. Y a-t-il un kinbaku en soi, ou fait-il partie du BDSM? Quel est le plaisir de celui qui attache, et de celle qui est attachée? D'abord, c'est évident, Phil éprouve toujours le même plaisir à attacher.

Une séance est pour lui un "acte amoureux", à la fois cérébral et physique: Quant au plaisir de la femme, il est non seulement "planant", mais encore il se traduit par une excitation sexuelle qui peut se traduire par un orgasme, sans qu'il y ait pour autant de rapport sexuel. Tout est sensitif, cérébral, et n'oublions pas que le cerveau est notre principal organe sexuel. L'attacheur agit, et "écoute" la réaction de l'attachée. Phil insiste sur ce travail d'écoute — écoute de la sécurité, il y reviendra, et du plaisir.

On caresse la femme au passage, on la pince, des cordes viennent frotter son clitoris, etc. Certaines femmes peuvent hurler de jouissance sans s'en rendre compte. Et d'autres se sont même découvertes femme-fontaine… Lors de ces séances, Phil fait place à "l'improvisation", c'est-à-dire à l'adaptation qu'il opère selon le feeling qui s'établit entre lui et l'attachée. Tout pour concourir au plaisir de celle-ci. Chaque personne est différente: Les hommes aussi aiment se faire attacher.

Dr Phil donne deux fois par mois des cours à Montreuil où un ami photographe, Laurent Benaïm, a la gentillesse de mettre à sa disposition son grand studio. Il propose, à la demande, des stages en province. Des séances entre deux et quatre heures, soit en initiation, soit en perfectionnement. Tout d'abord, Phil essaie face à de nouveaux élèves de "rectifier des choses".

Il leur apprend l'historique du kinbaku, puis le vocabulaire, enfin sa philosophie. On n'est pas dans l'attache mécanique, mais d'attache compréhensive, tournée vers l'autre. Dr Phil parle ensuite d'anatomie, de sécurité, éléments fondamentaux sans lesquels le kinbaku est impossible. Ce que les gens peuvent voir sur Internet n'est pas immédiatement réalisable: Phil entend chaque semaine parler d'accidents de bondage en provenance de néophytes qui se sont achetés des cordes, n'ont aucun savoir-faire, et ont blessé involontairement leur partenaire.

Il est arrivé à Phil d'éliminer des élèves pour des raisons psychologiques, parce qu'ils lui semblaient potentiellement violents ou border line, ou parce qu'ils montraient une addiction pour l'alcool et la drogue. Une règle de base que Phil martèle: Il s'est mis en colère plusieurs fois à cause de cela, et a éjecté plusieurs personnes. Enfin, dernier élément plus souriant, il lui est arrivé d'avoir quelques élèves peu doués deux mains gauches, comme on dit , et qu'il n'a pas pu mener sur les chemins du bondage.

L'un d'entre eux n'avait aucune mémoire visuelle et oubliait ce qu'il avait appris. Mais rassurons-nous , il paraît que c'est très rare. Cependant, comme partout, il faut être doué. En musique comme en kinbaku, n'est pas Mozart qui veut. C'est vrai que quand il voit un attacheur les bras tendus, il sait que cet attacheur n'est pas à l'aise, avec les cordes ou sa partenaire. Il faut une musicalité, une harmonie, une chorégraphie sensuelle.

Phil aime bien faire un parallèle entre le kinbaku et le tango: La sécurité, avant tout. La sécurité est constamment présente à l'esprit de Dr Phil, et elle doit être le souci constant aussi bien des néophytes que des experts de son niveau. Il conseille d'abord d'avoir toujours à portée de main mais suffisamment éloigné de l'attachée, bien sûr un objet coupant, canif ou autre: Autre recommandation, le safeword mot convenu entre les deux partenaires, qui doit immédiatement mettre fin à la séance.

Evidemment, si la partenaire est bâillonnée, elle ne pourra pas s'exprimer. Dr Phil conseille de placer à intervalles réguliers son doigt sur la paume d'une des mains de l'attachée: Mais les jeux avec bâillons ne sont pas à recommander pour les débutants. Et puis, le kinbaku apprend à attacher rapidement, mais aussi à détacher rapidement! Enfin, il ne faut pas serrer: Le kinbaku est un long apprentissage, et répond à des règles, à des figures.

Il est vrai que chacun pourra libérer ses instincts créatifs en ce domaine, mais il faudra posséder les techniques de base.



Vidéo sex amateur sexe blonde

  • SEXE TV SEX SEX XXX
  • Sexe bdsm le sexe japonais
  • Ils attachaient des prostituées, des femmes, réalisant des sortes de shows.



Sex toys concorde sexe française


Aventure BDSM complètement dingue Casting BDSM brutal pour une teen Scène fétichiste et BDSM Des filles asiatiques dans une scène soft de BDSM Une belle cochonne qui aime le BDSM La vie dans la tourmente BDSM Une asiatique dans une séance de BDSM Une scène de BDSM bien hard Une beauté soumise dans une scène BDSM bien hard Orgie BDSM et sodomie Sexe BDSM avec une rousse BDSM avec une femme de ménage hentai vraiment résistante Trio hardcore en BDSM Teen BDSM en webcam Le BDSM lesbien ultime Un film porno avec des amateurs japonais 1: Du BDSM comme jamais auparavant Fête dans le donjon 1: Scène gay et BDSM classique Le chantage mène a une séance coquine de BDSM J'essaie le BDSM Après deuxième thème , la position debout, sans forcément de suspension là aussi, et enfin les suspensions elles-mêmes, spectaculaires et très esthétiques.

Les Japonais ont toujours été très attentifs à l'esthétique, que ce soit dans les compositions florales, les jardins, les vêtements ou encore les oriflammes des seigneurs féodaux ; elle se retrouve dans le kinbaku. Dans l'établissement d'un bondage figurent les carrés, les losanges. Le bondage doit être rapide, efficace, et beau. Le rapport entre l'attacheur et l'attachée. Le kinbaku est un rapport émotionnel entre la personne qui attache et celle qui est attachée.

L'attacheur doit agir rapidement, et faire prendre conscience qu'il a du pouvoir sur l'attachée. On ne voit jamais une araignée prendre sa proie avec lenteur. La corde n'est qu'un outil: Ainsi la personne attachée se place- t-elle entre les mains de l'attacheur, et s'abandonne complètement.

Rapidité du geste, mais paradoxalement lenteur établissement de la figure. Il ne doit pas y avoir de brutalité.

Gestes caressants, mais fermes. En fait, il y a une sorte de rythme qui s'installe tout au long de la séance. Y a-t-il un kinbaku en soi, ou fait-il partie du BDSM? Quel est le plaisir de celui qui attache, et de celle qui est attachée? D'abord, c'est évident, Phil éprouve toujours le même plaisir à attacher. Une séance est pour lui un "acte amoureux", à la fois cérébral et physique: Quant au plaisir de la femme, il est non seulement "planant", mais encore il se traduit par une excitation sexuelle qui peut se traduire par un orgasme, sans qu'il y ait pour autant de rapport sexuel.

Tout est sensitif, cérébral, et n'oublions pas que le cerveau est notre principal organe sexuel. L'attacheur agit, et "écoute" la réaction de l'attachée.

Phil insiste sur ce travail d'écoute — écoute de la sécurité, il y reviendra, et du plaisir. On caresse la femme au passage, on la pince, des cordes viennent frotter son clitoris, etc. Certaines femmes peuvent hurler de jouissance sans s'en rendre compte. Et d'autres se sont même découvertes femme-fontaine… Lors de ces séances, Phil fait place à "l'improvisation", c'est-à-dire à l'adaptation qu'il opère selon le feeling qui s'établit entre lui et l'attachée.

Tout pour concourir au plaisir de celle-ci. Chaque personne est différente: Les hommes aussi aiment se faire attacher. Dr Phil donne deux fois par mois des cours à Montreuil où un ami photographe, Laurent Benaïm, a la gentillesse de mettre à sa disposition son grand studio. Il propose, à la demande, des stages en province. Des séances entre deux et quatre heures, soit en initiation, soit en perfectionnement.

Tout d'abord, Phil essaie face à de nouveaux élèves de "rectifier des choses". Il leur apprend l'historique du kinbaku, puis le vocabulaire, enfin sa philosophie. On n'est pas dans l'attache mécanique, mais d'attache compréhensive, tournée vers l'autre. Dr Phil parle ensuite d'anatomie, de sécurité, éléments fondamentaux sans lesquels le kinbaku est impossible. Ce que les gens peuvent voir sur Internet n'est pas immédiatement réalisable: Phil entend chaque semaine parler d'accidents de bondage en provenance de néophytes qui se sont achetés des cordes, n'ont aucun savoir-faire, et ont blessé involontairement leur partenaire.

Il est arrivé à Phil d'éliminer des élèves pour des raisons psychologiques, parce qu'ils lui semblaient potentiellement violents ou border line, ou parce qu'ils montraient une addiction pour l'alcool et la drogue. Une règle de base que Phil martèle: Il s'est mis en colère plusieurs fois à cause de cela, et a éjecté plusieurs personnes. Enfin, dernier élément plus souriant, il lui est arrivé d'avoir quelques élèves peu doués deux mains gauches, comme on dit , et qu'il n'a pas pu mener sur les chemins du bondage.

L'un d'entre eux n'avait aucune mémoire visuelle et oubliait ce qu'il avait appris. Mais rassurons-nous , il paraît que c'est très rare. Cependant, comme partout, il faut être doué. En musique comme en kinbaku, n'est pas Mozart qui veut. C'est vrai que quand il voit un attacheur les bras tendus, il sait que cet attacheur n'est pas à l'aise, avec les cordes ou sa partenaire.

Il faut une musicalité, une harmonie, une chorégraphie sensuelle. Phil aime bien faire un parallèle entre le kinbaku et le tango: La sécurité, avant tout. La sécurité est constamment présente à l'esprit de Dr Phil, et elle doit être le souci constant aussi bien des néophytes que des experts de son niveau.

Il conseille d'abord d'avoir toujours à portée de main mais suffisamment éloigné de l'attachée, bien sûr un objet coupant, canif ou autre: Autre recommandation, le safeword mot convenu entre les deux partenaires, qui doit immédiatement mettre fin à la séance. Evidemment, si la partenaire est bâillonnée, elle ne pourra pas s'exprimer. Dr Phil conseille de placer à intervalles réguliers son doigt sur la paume d'une des mains de l'attachée: Mais les jeux avec bâillons ne sont pas à recommander pour les débutants.

Et puis, le kinbaku apprend à attacher rapidement, mais aussi à détacher rapidement! Enfin, il ne faut pas serrer: Le kinbaku est un long apprentissage, et répond à des règles, à des figures. Il est vrai que chacun pourra libérer ses instincts créatifs en ce domaine, mais il faudra posséder les techniques de base.

A un moment donné, l'élève déjà fort évolué va "dépasser la technique" pour entrer dans une pratique quasiment instinctive. En combien de temps un néophyte peut-il être "opérationnel"? En partant de zéro, un débutant, au bout d'une petite vingtaine d'heures, commencera à pouvoir faire des choses très intéressantes. Vingtaine d'heures de cours, et du travail personnel! Il le dit à ses élèves: En ce qui concerne Phil, il effectue entre et heures de bondage par mois, cours, shows et entraînement personnel compris!

Les cordes sont évidemment d'une importance cruciale. Chez les Japonais, les cordes sont toujours naturelles, ce qui différencie le kinbaku du bondage anglo-saxon, ou "western bondage".

En japonais, le mot chanvre n'existe pas. Et une corde de chanvre n'existe pas au Japon. Il n'y a que des cordes de jute.

Elles sont naturelles, donc, et si elles sont teintes, c'est pour des raisons purement spectaculaires, pour les shows. Il y a des corderies spécialisées, une d'entre elles à Osaka, et Phil importe des cordes qu'il prête ou qu'il vend à ses élèves. Il prend grand soin de ses propres cordes. Elles doivent être entretenues, solides — imagine-t-on qu'une corde se rompe pendant une suspension?

Dans la tradition, la longueur d'une corde doit être de trois fois et demie l'envergure du bondageur. Chez les Japonais, gens de petite taille, on arrive à des cordes de sept mètres. En Occident, on arrive à des longueurs entre huit et neuf mètres de long. Plus long ne servirait à rien, si ce n'est à avoir des mètres de cordes inutilisés, une fois le bondage terminé.

C'est d'ailleurs une sorte de test: