Jouet sexuel histoires de sexes

27/03/2018

Mature porno cartoon sex xxx

Comments Off on Jouet sexuel histoires de sexes


jouet sexuel histoires de sexes

..

Live sexe sexe booloo


jouet sexuel histoires de sexes

On parle un peu et me demande de danse pour lui, je monte sur la petite table et danse il me regarde très sensuel avec envie, il se lève et fait coule du champagne ds ma bouche, et un peu sur mon chemisier qui fait apparaitre mon soutif.

Je le laisse faire, humm, ma jupe tourne et fait voir mon string. Je sens ses mains qui remontent sur mes jambes direction mon string, je me suis bien et mouille déjà. Je fais pour me lever mais Marc me retient fermement, je le regard et reprend la pose. On boit le reste du champagne, et je remarque tous les mecs qui me matent dans cette position.

Marc me propose de finir la soirée chez lui, je lui fais signe que oui, direction le parking. Humm, on arrive chez lui, une belle maison isolé pas de voisin, il me guide vers son salon, met de la musique et sert une bouteille de champagne. Il me demande de danse pour lui et sensuel. Coupe âpres coupe, Marc vient me rejoindre et me caresse, je sens ses mais sur mes épaules, commence à déboutonner mon chemisier, retirer mon soutif, me voilà seins nu humm ses doigts sont si doux il me pincé légèrement les tétons.

Ma jupe tombe presque aussi vite, il masse mes cuisses, caresser mon sexe, je mouille et il le voit tres vite. Il allume la lumière et je découvre une pièce avec un divan lit, chaise, table, fauteuil et une armoire. Il étale la mousse et me rase entièrement mon minou, me voila le sexe sans poil. Il pose délicatement un bisou sur mes tetons puis les mord délicatement, les pincer, les tirer. Il cherche quelque chose à cote de lui, il me présent un gode, et titille mon clito avec.

Il me pernettre doucement avec, je joui tres vite, je gueule de plaisir. Cela fait déjà 1h qui joue avec moi, il se déshabille et là surpris, je découvre une énorme bite, une grosse bite. Il me met la tète pour lui faire une fellation. Il de donne une capote, et lui met. Je sens son mécontentement mais retire ses doigts, il accélère son mouvement, de plus en plus fort, il me déchire mon con, je crie de plaisir et de douleur.

Il se retire, et je me retourne, défait sa capote et il demande de lui faire une pipe. Je lui fais plaisir mais au moment de jouir, je me retire et le fait jouir sur mes seins. Marc vient me réveille vers les 10h, on descend pour le petit déjeune. Je me suis laissée tomber sur le canapé, avachie, promenant le gland le long de mes cuisses, remontant au passage ma jupe jusqu'à atteindre la lisière de mes bas Le contact sur ma chair fut intense en envie, en désir Je ne résistais pas.

Instinctivement mes cuisses se sont écartées, j'ai joué à écarter mon string avec le gland que je désirais tant. J'ai vite constaté que j'étais trempée, mouillée de désir, je gémissais les yeux clos avec les pires images en tête.

Avant de poursuivre en callant mes talons sur la table basse devant moi. Les dents serrées, je lâchais quelques grondements m'excitant d'avantage! Je perdais la tête, je devenais celle que mon mari aime tant, la salope prenant son pied et toujours désireuse de plus d'émotions Jambes en l'air, je guidais la verge des deux mains derrière mes cuisses, gémissant à chaque coup de butoir.

Toujours insatisfaite je suppose, je changeais sans cesse de position cherchant le plaisir absolu. Hooo, j'ai fini par le trouver! J'ai léché la grosse ventouse de mon jouet avant de le coller fermement sur le gros pied carré de la table basse. A quatre pattes, le pied entre mes cuisses, le string trempé, écartée, j'ai reculé cherchant à m'empaler sur la divine queue tendu. A chaque coup de reins en arrière, je repoussais la table qui a finit par se bloquer contre le fauteuil Là le pied absolu!

Planté sur la queue, j'allais et venais sur elle. Je me suis alors vue dans la vitre de la bibliothèque. L'image m'a rendu hystérique me plantant de plus belle jusque la garde. Hurlant de plaisir sous l'orgasme qui montait en moi! Mes fesses claquaient sur le pied de table, les spasmes secouaient mes jambes au point de frapper mes talons sous la table! J'ai joui comme jamais en me caressant, oubliant même de m'emplir la chatte du pseudo foutre de mon amant L'orgasme, à peine terminé, j'ai continué les petits va-et-vient me délectant toujours intensément du moment!

J'ai alors senti le besoin de faire jouir mon partenaire, l'enfonçant une fois de plus au plus profond de mes entrailles et pressant la poire à plusieurs reprises.

.